Conférence : Que faire après le CAPA ?

Devant un amphithéâtre comble, le mardi 16 février, s’est tenue la conférence « Les premiers pas d’un avocat : que faire après le Capa ? », animée par Maître Matthieu Brochier.

Deux avocats de renom, Maître Marta Lahuerta Escolano (Avocate du cabinet Jones Day), et Maître Kami Haeri  (Associé du cabinet August et Debouzy) ont, à partir de leurs parcours et expériences, raconté leurs premiers pas et transmis les “grandeurs et servitudes” de la profession.

Marta Lahuerta Escolano a donné aux étudiants 3 grands conseils:

-       Etre prêt à travailler beaucoup pour exercer ce métier merveilleux.

-       Savoir s’écouter. Pour avancer et progresser, il faut trouver la structure où l’on est heureux.

-       Avoir toujours une stratégie, mais savoir rester souple pour pouvoir s’adapter notamment aux changements de la profession.

Ensuite Kami Haeri raconta ses premières années merveilleuses et transmit aux étudiants ce qu’il aurait aimé qu’on lui dise à ses débuts.

Dès lors Kami Haeri insiste sur les questionnements suivants chez l’avocat: qu’est ce que l’on aime ? Comment puis je exercer cette profession ? De quels outils ai-je besoin pour saisir les opportunités ?

Il faut également savoir se donner de la visibilité ou de la lisibilité sur qui nous sommes.

Quelle est notre valeur ? Chaque pas de l’avocat doit être construit de manière à produire en permanence de la valeur.

Il confirme ensuite que le métier d’avocat est la plus belle des professions, même si parfois, l’avocat aimerait être aussi résistant « qu’ une table ». Il faut être conscient que la profession est dure, le jeune avocat provoquera et recevra de la colère. Mais il doit savoir garder la main.

Le jeune avocat devra apprendre à se donner de la valeur, et à être toujours dans l’action.

Certes, un avocat n’arrive souvent pas à faire ce qu’il avait prévu. Mais ces journées ne se ressembleront jamais. Son dernier conseil : arriver toujours quinze minutes à l’avance le matin pour ne rien manquer de l’actualité juridique.

Par Lucie Grenet – étudiante HEAD – Promotion 2015-2016

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire