Conférence : le directeur juridique, un acteur stratégique

Mercredi 22 octobre, les étudiants et invités de l’école HEAD ont eu le privilège de participer à la conférence présentée par M. Ricardo Cortés-Monroy, vice-président et directeur juridique du groupe Nestlé, le plus grand groupe agroalimentaire du monde, sur le thème « le directeur juridique aujourd’hui : un acteur stratégique ».

Par le témoignage tiré de son expérience, le conférencier a démontré que la fonction de directeur juridique va au-delà de la maîtrise de la technicité juridique pour toucher à des questions plus stratégiques.

Pour M. Cortés-Monroy, le directeur juridique est à la fois psychologue et jongleur, ce qui suppose une capacité à maîtriser plusieurs disciplines et anticiper les risques et opportunités.

Une aptitude à anticiper les risques

La connexion du monde du droit avec d’autres domaines, tels que la politique, oblige l’avocat ou le juriste à élargir ses horizons. Il doit composer avec es exigences éthiques, qui s’accroissent en droit interne ainsi que la Soft Law du fait de la médiatisation. En ce sens, le directeur juridique doit travailler avec des journalistes et ONG telles que Greenpeace pour améliorer l’image sociale de son entreprise.

Aussi, il doit résoudre des problématiques nouvelles et apporter des réponses à des problématiques anciennes. À l’image des grands procès contre l’industrie du tabac, l’industrie agroalimentaire est confrontée aujourd’hui à des questions environnementales, à des questions liées à la sécurité alimentaire, à l’obésité, à l’information du consommateur, etc. Le développement des class actions, autorisées dans 47 pays, accroit le risque qui pèse sur ces entreprises. Le directeur juridique doit donc être capable de résoudre ces problèmes. En 2013, sur 6000 litiges dans le monde, il y a eu 80% de succès pour le groupe Nestlé.


Une capacit
é à jongler entre plusieurs disciplines

Le directeur juridique participe à la Corporate governance en conseillant la direction dans l’organisation de la succession du PDG ou en rassurant les actionnaires lors des assemblées générales. Il doit résoudre les questions liées au droit de la concurrence, notamment avec l’Autorité de la concurrence qui cherche à influencer les entreprises, au droit de la propriété intellectuelle, problématique réelle pour une multinationale telle que Nestlé.

À la fois expert du droit, business partner et négociateur, le directeur juridique contribue à l’évolution de la société en accélérant le changement et prenant en compte les questions environnementales. M. Cortes-Monroy résume ainsi la fonction de directeur juridique : « our role is to help you to grow faster and sustainably, with a pragmatic and rigorous management of legal risk ».

par Marie-Michèle Banzio, promotion 2014-2015

 

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire