Tag Archives: café du droit

Les cafés du Droit®, 4ème édition

« Les relations entre magistrats et avocats : nourrir la confiance pour vaincre la méfiance »

Le mardi 20 Novembre, de 18h30 à 20h30

 » Le Tire Bouchon »,

118 rue La Fayette, 75010 Paris

(Métros : Poissonnière – Gare du Nord)

Avec notamment Jean-Claude Kross, Avocat Général honoraire près de la cour d’appel de Paris, et Emmanuel Brochier, avocat associé du cabinet Darrois Villey Maillot Brochier.

 

Tags: , , , , , ,

COMMENTER CET ARTICLE


Décryptage des enjeux de la régulation bancaire

 Domaine qui touche tous les acteurs économiques, la régulation bancaire reste un secteur technique parfois difficile d’accès. Le 31 mai 2012 ,The Journal of Regulation, l’Ecole de Droit de la Sorbonne et KPMG organisent un colloque qui vise à analyser l’évolution de la régulation bancaire en la replaçant dans son contexte socio-economique.

Tags: ,

COMMENTER CET ARTICLE


RSE, Compliance, Ethique et Innovation sociale

« Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), compliance, éthique et innovation sociale : écran de fumée ou réalité  ? »

Avec Christopher L. BAKER, avocat associé du Cabinet Skadden, Jean-Claude NAJAR, directeur juridique France & Senior Counsel Europe de GE et arbitre indépendant, et Hervé ASCENCIO, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Dans la continuité de l’intérêt suscité par les deux précédentes éditions, l’équipe des cafés du Droit® invite les étudiants à venir échanger librement avec des experts du monde juridique et des acteurs de la société civile. Jeudi prochain, experts et étudiants débattront de la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

Le cadre convivial des cafés du droit offre aux étudiants la possibilité d’avoir un avant-goût de l’esprit qui anime le parcours d’excellence qu’HEAD destine aux étudiants à la suite de leur licence de droit (L3) ou d’une première année de master en Droit (M1).

Tags: , , , ,

COMMENTER CET ARTICLE


Débat animé autour du 2ème Café du Droit !

« Faut-il avoir peur de la justice pénale en France ? » C’est à cette question d’actualité que la deuxième rencontre des Cafés du Droit a tenté de répondre, dans l’ambiance très conviviale de la brasserie « Les Patios », Place de la Sorbonne.

L’avocat général honoraire Jean Claude Kross a plaidé, avec la conviction qu’on lui connait, pour la reconnaissance du difficile travail du juge en matière pénale. Il a notamment insisté sur le manque évident de moyens à la disposition du juge en charge, qui peut laisser croire au justiciable que la justice pénale ne serait pas égale pour tous sur le territoire.

Image de prévisualisation YouTube

Maitre Christophe Ayela, en charge du département contentieux chez Mayer-Brown a, pour sa part, affirmé que la justice pénale devait faire peur, en raison notamment de la tendance à une plus grande judiciarisation et à une inflation textuelle. Mais il a convenu aussi que le recours à la justice pénale pouvait être une décision stratégique pour ses clients, car il peut permettre d’obtenir des informations difficilement accessibles dans le cadre d’une procédure civile.

Jean Luc Fournier, expert comptable et expert près la Cour d’appel de Paris a, quant à lui, fait partager à l’assistance la complexité du recours à l’expertise en matière pénale.

Sans pour autant avoir peur de la justice, la question reste ouverte entre disproportion ou insuffisance de la réponse pénale.

Les échanges ont été nombreux et très fructueux entre la salle et les professionnels, montrant une fois de plus l’intérêt didactique de la formule.

Tags: , ,

COMMENTER CET ARTICLE


Les prochains Cafés du Droit

Etudiants en droit des Universités parisiennes vous êtes conviés à une expérience inédite : les cafés du Droit®.

Les cafés du Droit proposent aux étudiants des débats ouverts et libres avec des experts du monde juridique et des acteurs de la société civile sur les grands sujets qui agitent l’actualité du droit dans le monde.

Jeudi 22 mars : La France est-elle toujours une terre d’asile ?
Avec François Sureau, avocat et président fondateur de l’association Pierre Claver,  Jean-Baptiste Aubert, avocat, et Mortaza Jami, réfugié politique d’origine afghane.

Mercredi 11 avril : Faut-il avoir peur de la justice pénale en France ?
Avec Jean-Claude Kross, avocat général honoraire près de la Cour d’Appel de Paris, Jean-Luc Fournier, docteur en droit, expert comptable, commissaire aux comptes, expert judiciaire auprès de la Cour d’Appel de Paris et auprès de la Cour de Cassation, et Christophe Ayela, avocat associé chez Mayer Brown.

Jeudi 3 mai : RSE, Compliance, Ethique et Innovation sociale
Avec notamment Christopher L. Baker, Partner du cabinet Skadden, Jean-Claude Najar, directeur juridique France & Senior Counsel Europe, GE et arbitre indépendant et Hervé Ascensio, Professeur Agrégé à l’Université Paris I, Panthéon-Sorbonne.

Les cafés sont organisés par l’équipe d’HEAD et sont animés par Thomas Roche. Thomas a été avocat pendant 9 ans dans des cabinets d’affaires internationaux (Clifford Chance, Lefèvre Pelletier). Il est aujourd’hui formateur en prise de parole en public (Stéphane André Conseil) et auteur de différents formats (presse, agence de communication, scénario). 
Il met sa passion pour le droit et la prise de parole au service de HEAD pour animer les Cafés du Droit.

Ces rencontres offrent aux étudiants l’occasion de confronter leurs premières connaissances académiques à des situations concrètes du monde professionnel. Dans ce cadre convivial, ils pourront vivre un avant-goût de l’esprit qui anime le parcours d’excellence HEAD, la nouvelle proposition faite aux étudiants en Licence de droit (L3) et Maîtrise de droit des affaires (M1).

Lieu des Cafés du droit : Brasserie Les Patios, 5, place de la Sorbonne, Paris 5
Horaires : de 18h30 à 20h30

 

Tags: , , ,

COMMENTER CET ARTICLE


Café du Droit, passion du Droit !

A l’heure où les blogs juridiques se multiplient sur la toile, de nombreux échos se font entendre à ce sujet. Comme le rappelait A. CIAUDO (« Multiplication des blogs juridiques, vers un déclin de la doctrine ? »), pour beaucoup ce nouvel instrument favorise le « fast droit » – entendez les commentaires instantanés de l’actualité juridique – au détriment d’interventions réfléchies qui seraient l’apanage de la doctrine traditionnelle. La question mérite d’être soulevée : la doctrine peut-elle également s’entendre des commentaires publiés de façon informelle sur le web ? A chacun son avis sur ce point.

Il est vrai que, contrairement aux plumes autorisées à publier dans les colonnes des revues juridiques et triées sur diplôme, les blogueurs sont maîtres de leur intervention. De cette façon, le porte-voix est aussi bien mis à la disposition des apprentis juristes que des professionnels du droit et des professeurs agrégés. Faut-il véritablement s’en offenser ? Quel que soit le type de support, l’autorité véritable des commentaires juridiques provient avant tout de leur qualité. Le lecteur du blog, comme le lecteur de revues juridiques, aura de toute façon à trier entre ceux qui s’expriment pour s’écouter parler, et ceux qui apportent véritablement un éclairage sur le sujet traité. En somme, là où l’adoubement provenait habituellement des éditeurs juridiques détenant les clés de la notoriété, la blogosphère transfère directement ce pouvoir aux lecteurs. Il ne fait aucun doute que les blogs de médiocre qualité ne seront pas relayés, et rapidement oubliés.

A ce propos, force est de constater qu’entretenir un blog juridique est un travail permanent, qui ne peut véritablement se faire qu’en marge d’une activité juridique principale dont il ne serait qu’une émanation. Il faut être professionnel du droit pour être en mesure de publier fréquemment des commentaires liés à l’actualité juridique ! Ceci explique la multiplication des blogs d’avocats de toutes spécialités.

Les curieux se demanderont alors quelle est l’utilité de cette démarche : pourquoi les praticiens iraient-ils voler l’auditoire des enseignants chercheurs, dont, contrairement aux premiers, écrire à des fins de publication est le métier ? Pourquoi les avocats, qui ne dorment déjà pas assez, entretiennent-ils des blogs sur leur temps libre ? Sans doute pour certains, dont l’anonymat des publications interdit d’imputer toute autre intention (presque inutile de citer le célébrissime Maître Eolas). Pour d’autres cependant, et de parole d’avocat (voir le billet d’Arnaud Gossement « De l’intérêt d’un blog juridique »), il semblerait que l’utilité soit ailleurs : se faire connaître. N’oublions pas en effet que la profession d’avocat, réglementée, n’autorise ses membres à aucune publicité. Comment mieux faire parler de soi sinon en démontrant sa parfaite agilité professionnelle à tous les adeptes de la communication digitale ? De cette façon, le phénomène de la multiplication des blogs juridiques est donc soutenu par une dynamique interne gage d’une qualité, sinon assurée, au moins clairement recherchée.

Alors ? Pourquoi « Le café du Droit » ?

Tout simplement : par passion !

 

Tags: ,

COMMENTER CET ARTICLE